Actus

Après le scandale qui a bousculé la sphère médico-sociale suite au livre Les Fossoyeurs  du journaliste Victor Castanet, le 1er février dernier, le Gouvernement a confié à l’IGAS et l’IGF une double enquête administrative portant sur l’ensemble du groupe Orpea.

 Les recommandations qui ressortent tiennent en ces ambitions :

  • Un vaste plan de contrôles mené par les ARS des 7 500 EHPAD de France dans les deux ans.
  • Un choc de transparence des établissements envers les résidents et les familles, avec la publication chaque année de dix indicateurs clés permettant d’évaluer et de comparer les EHPAD.
  • Une démarche « qualité » à travers un nouveau référentiel d’évaluation publié par la Haute autorité de santé (HAS) le 10 mars dernier.
  • Renforcer le rôle des familles et des résidents dans le fonctionnement quotidien des EHPAD en créant un dispositif de médiation ambitieux.
  • Renforcer les outils juridiques et comptables permettant de mieux réguler les pratiques tarifaires des groupes gestionnaires d’EHPAD, pour assurer la transparence sur le bon usage des fonds publics.
Suite au communiqué du Syndicat National des Psychologues (SNP) avec lequel la FDPM a établi un partenariat autour du Service d'Écoute, de Soutien et d'Accompagnement Mutualiste "SESAM", vous êtes nombreux à nous contacter (Psychologues, Organismes mutualistes, Entreprises privées, ...) pour nous demander sur quels principes a été construite notre plateforme.

plaidoyerA l’aune de la crise sanitaire inédite que nous venons de traverser, nous avons pu mesurer dans l’exercice de nos missions l’impact social à haute valeur humaine ajoutée des valeurs mutualistes de liberté, solidarité, territorialité dans nos initiatives et actions sur le terrain.

Ces trois principes fondent notre vision et le modèle mutualiste que nous revendiquons pour organiser les solidarités au plus près des besoins des populations dans les bassins de vie, par temps calme et plus encore par temps de crise.

Le présent plaidoyer a pour but de présenter la contribution de notre mouvement mutualiste à la reconstruction de notre pays et la nécessaire évolution de son modèle de protection sociale. Maintes fois appelée de nos vœux depuis l’origine de notre mouvement, cette reconstruction est maintenant contingente de la résilience de la société toute entière, dont l’ensemble des composantes appelle à un changement profond.

Les petites et moyennes mutuelles s’opposent fermement à une nouvelle fiscalisation de leurs adhérents.

Alors que la FDPM appelle depuis avril à une large concertation avec l’ensemble des familles de complémentaires santé, force est de constater que le gouvernement bafoue une nouvelle fois la gouvernance mutualiste, en plus de renier l’engagement du Président de la République de ne pas créer un impôt COVID. L’Exécutif a, comme à l’accoutumée, convoqué les 3 fédérations siégeant à l'UNOCAM (CTIP, FFA et FNMF) pour leur notifier la décision d'accroître la taxation des complémentaires santé.

Communiqué de Presse

Lors de son allocution, le Président de la République a souligné qu’il n’y aurait aucun impôt lié à la crise COVID-19. Les Français apprennent dans le même temps, par voie de presse, qu’il serait question que les complémentaires santé soient assujetties à une contribution exceptionnelle ! 

Chacun sait que ce qui impacte les complémentaires, impacte aussi leurs adhérents : une contribution ou une taxe, fût-elle indirecte, reste toujours une contribution, une taxe !

Durant la crise sanitaire liée à la COVID-19, les mutuelles de la FDPM sont restées à l’écoute des besoins de leurs 2 millions d’adhérents. Elles ont continué de servir intégralement les prestations et sont intervenues sur des remises de cotisations pour les adhérents (individuels ou collectifs) les plus impactés par cette pandémie.

Coordonnées

Adresse ADPM - FDPM
Immeuble le Triangle - 10e étage
26, allée Jules Milhau
34000 - MONTPELLIER

Contactez-nous

Téléphone
09 53 10 53 49
Mail
contact@fdpm.fr